Lutte contre le frelon asiatique à patte jaune

Frelon à patte jaune

Le piégeage de printemps a commencé et se terminera fin avril.

Le piégeage de printemps

Le piégeage de printemps est destiné à capturer le maximum de fondatrices (femelles frelons fécondées à l’automne précédent) qui débutent la construction d’un nid primaire : ce nid gros comme une balle de tennis servira de lieu de naissance de futurs frelons asiatiques pour construire plus tard le nid définitif d’un diamètre de plus de 60 cm, peuplé de 5 à 6000 frelons.

  • Au printemps, lorsque les températures journalières atteignent les 15°C de manière stable, vers le 15 mars ou 8 à 10 jours plus tard en altitude, mettre en place 1 piège à frelon asiatique entre 2 ruches pour un rucher d’une dizaine de ruches.
  • En dehors d’un rucher, positionner un piège à 1,5 m du sol sur un site attractif pour les frelons : dans un arbuste ou un arbre en fleur fréquenté par des abeilles. L’appât le plus couramment utilisé est un mélange à part égale de sirop de fruit rouge, bière et vin.
    Les frelons seront attirés par le nectar des fleurs et les insectes pour nourrir leurs larves.
  • Le piège doit être nettoyé et restauré tous les 5 à 6 jours afin de maintenir son attractivité.
  • Il faut piéger les reines pendant environ 6 à 8 semaines, c’est le temps où la reine est seule à entretenir le nid et nourrir sa progéniture, ensuite, elle ne sortira plus.
    Au bout de 6 à 8 semaines, il faut cesser le piégeage de printemps.

Le piégeage de fin d’été

Il est destiné à faire baisser la pression du frelon sur les abeilles d’un rucher ou d’un endroit fréquenté par le frelon.

  • Disposer un piège ouvert avec de la nourriture (viande, poisson, sirop et confitures) éloigné des abeilles du rucher et qui servira d’appât. Ce piège habituera le frelon à venir se rassasier et prévenir les autres de sa position.
  • Le laisser en place une semaine et le remplacer par un piège fermé identique au piégeage de printemps.
  • Nettoyer et remettre en fonction ce piège de façon régulière jusqu’ à ce que le frelon disparaisse à la faveur des basses températures.

Avec quels pièges ?

Les pièges doivent être les plus sélectifs possibles. Dans le cadre du plan national frelon (PNF), les pièges référencés sont des pièges à sélection physique de type nasses, équipés de cônes d’entrée, avec une séparation entre l’appât et la partie de captures afin de retenir les fondatrices et ouvrières en laissant échapper un maximum d’espèces non-cibles.
Il s’agit à ce jour des pièges suivants :

Piège Bee Vital

Piège nasse à grilles Néoppi

Piège “Japonais”